dimanche 9 novembre 2014

Sparnatrail (Dimanche 9 novembre, Epernay)

Jean : "Guillaume, je te propose une petite interview avant ta course de dimanche ! Les dernières 24h sont cruciales !!!

En effet, ce "jeune" homme de 31 ans après ces succès en ultra dont le dernier en date : La Trace des Ducs de Savoie 120km et 7300m D+ , un ultratrail sur un magnifique parcours sauvage autour du Mont Blanc, se relance sur une belle course de proximité (Reims) : La Sparnatrail 57km et 1400m D+ !!!

Premièrement, je te dis bravo de reprendre sur une telle course seulement 2 mois après la TDS !



1) Comment as tu procédé pour ta récupération après ton ultra ?
2) Comment as tu géré ta reprise ? Nous avons tous en tête : est ce que j'ai assez récupéré, ne pas prendre de risque et éviter la blessure...
3) As tu des indicateurs sur ton état de forme ? Comment te sens tu après ces 2 mois ?
4) Ta préparation s'est elle déroulée comme tu le souhaitais ?
5) Quels conseils pourrais tu donner pour s'engager sur cette belle course ?
6) Et dernière question : As tu des grigris ou des objets complètement inutiles que tu prends toujours avec toi sur tes trails ?!

Je te remercie et nous porterons haut ton nom durant notre séance de dimanche matin !!! Allllezzz Guigui !!!"

______



Guillaume : "Merci Jean, tout d'abord merci pour ton investissement dans l'asso Gravity... je relance ma pratique solo avec une sortie collective chaque dimanche et ça c'est super.

Pour en venir aux réponses, la récupération s'est fait toute seule... ou presque  C'est à dire que contrairement aux entrainements ou course de preparation ou l'on s applique sur la récup, après un ultra qui était l'objectif on relache tout dès le passage de la ligne et on délaisse un peu les règles de recup (no alcool, boire bcp d'eau, diététique...)


Apres la TDS, je pensais avoir un gros coup de fatigue mais pas du tout... j'ai dormi normalement à la suite de la course et je n'ai pas ressenti de coup de pompe ds la 15aine qui a suivi.

 Impeccable j'ai donc repris la course à pied 20 jours apres la TDS... une sortie à la frontale de 45 min dans le santerre à vive allure... J'avais envie de galoper et c'est cela que j'attendais. 

Entre temps j'ai tout de meme refait du velo notamment pour me déplacer au boulot.Aucun pépin physique pendant la course facilite aussi la récup... juste 3 ongles noirs !Le retour à la "compétition" s'est fait naturellement. Cette course la sparnatrail à Epernay me tentait déjà l'an passé mais je sortais des Templiers à l'époque c'était donc impossible raisonnablement.

Cette année, je n'ai pas fait une préparation spécifique pour cette course. J'ai juste repris la course régulièrement. Le piège est de penser que comme on est finisher d'un ultra de 120km, une course de 50 bornes sera une formalité...non non non il me suffit pour cela de me replonger dans "l'enfer" du Trail des Poilus de mars dernier pour me remettre les pieds sur terre.

J'ai chargé l'entrainement pendant les vacances de toussaint mais surement un peu trop.J'ai fait beaucoup de vélo dont une sortie de 155km en 7h en single speed. j'ai fait du dénivelé dans le Rhône et la Loire. Et surtout une sortie de malade dimanche avec vous 

Donc j'aborde la course sereinement mais en doutant légèrement sur mon état de forme même si je sais que j'irai au bout j'aurai peut être les quadri un peu juste (je m'en rends compte sur mon vélo pour aller au boulot ou en montant les escaliers).


Pour sengager sur ce type d'épreuve, il faut y aller crescendo. 15km- 25km-35km-50km sur une année.
Etre capable de courir 3h seul a l'entraînement est un bon indicatif pour savoir si on peut s'engager sur du long. Courir seul est très important. Les epreuves de ce type ressemble parfois à un long chemin de croix.
Mais il faut se rassurer c'est fantastique, c est pour ca qu'on s'y inscrit avec autant d'envie. 


Non je n'emmène jamais de choses inutiles... si j'ai des photos de mes enfants ce n'est pas inutile ça redonne la patate en cas de pépin. Tout ce que j'ai sur moi ou dans mon sac peut m'être utile... physiquement ou psychologiquement. 

Merci à tous pour votre soutien 
Vous serez désormais avec moi sur les courses... je cours aussi pour que gravity soit fier de moi "


______


Jean : Merci à toi de t'être prêté au jeu et pour cet éclairage important pour nous tous ! L'inutile est bien souvent indispensable !!!   Bonne fin de récup !!!

______

Guillaume au 36ème km à 12h00, plus que 20km... Super !


______

6H39 et 188ème ! Bravo, très belle performance !!!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire